Le système d'Isolation thermique par l'Extérieur (I.T.E.) weber.therm XM ultra 22, Isolation maximale pour une épaisseur minimale

Weber ajoute à ses gammes d'Isolation Thermique par l'Exterieur (ITE), un nouveau système avec l'isolan tweber.therm ultra 22 en mousse de type résol issu de la bakélite associé à son offre d'enduits à la chaux aérienne.

 

 

weber.therm XM ultra 22 calé-chevilléweber.therm XM ultra 22 calé-chevillé

 

 

 

 

 

 

Système ITE avec mousse résolique et enduit à la chaux aérienne : calé-chevillé

 

>Domaine d'utilisation

 

  • Isolation Thermique par l’Extérieur des maisons individuelles, immeubles collectifs, bâtiments tertiaires et publics
  • réfection et protection des façades dégradées

 

>Supports

selon Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi et de mise en œuvre n°3035 publié par le CSTB

  • maçonneries de parpaings, blocs de béton cellulaire ou de briques, revêtues ou non d’un enduit ciment
  • maçonneries de pierres revêtues d’un enduit conforme à la norme NF DTU 26-1
  • parois de béton banché ou préfabriqué
  • ces supports peuvent être également recouverts d’une peinture, d’un hydrofuge ou d’un revêtement organique épais (RPE)

 

>Revêtements associés

  • weber.unicor ST, weber.unicor G, weber.unicor DPP, weber.prodexor K+S, weber.cal PF, weber.therm 305, weber.cal PG, weber.tene SG, weber.tene ST, weber.tene XL+, weber.maxilin sil T, weber.maxilin sil R, weber.tene styl base

 

>Limites d'emploi

  • ne pas appliquer
    • sur surface horizontale ou inclinée, exposée à la pluie
    • sur support friable ou peu résistant
  • sur les façades recevant l'ensoleillement direct, éviter l’emploi de revêtements de finition de coloris foncés dont le coefficient d'absorption du rayonnement solaire alpha est >0,7 (et >0,5 au-dessus de 1300 m d’altitude)
  • ne pas juxtaposer, sans joint de fractionnement, des teintes dont la différence de coefficient d'absorption du rayonnement solaire est >0,2

 

>Précautions d'utilisation

  • pour utiliser ce produit en toute sécurité, afin de protéger votre santé et l’environnement, respectez les conseils de prudence qui sont étiquetés sur l’emballage
  • les consignes de sécurité pour un emploi sûr de ce produit sont disponibles dans la Fiche de Données de Sécurité (FDS), accessible sur www.quickfds.fr/weber
  • les informations relatives aux dangers des produits figurent à la rubrique Sécurité Produits

 

>Caractéristiques de mise en œuvre

  • mise en place des chevilles :
    • après 12 à 24 heures de séchage du mortierweber.therm collage
    • après 24 heures de séchage du mortierweber.therm XM
  • pour leweber.therm XMen sous-enduit, délai de séchage entre les passes : 48 heures au minimum
  • délai avant la finition : 48 heures au minimum
  • épaisseur deweber.therm XMen sous-enduit sec : de 5 à 7 mm suivant finition associée

Ces temps sont donnés à +20 °C, ils sont allongés à basse température et réduits par la chaleur.

 

>Identification

weber.therm collage(calage de l’isolant)

  • composition : ciment gris, sables siliceux, adjuvants spécifiques
  • densité : 1,1

weber.therm XM(sous-enduit)

  • composition : chaux aérienne, liant hydraulique, sables siliceux et calcaire, et adjuvants spécifiques

panneau isolant rigide en mousse résolique à bords droits : weber.therm ultra 22

  • format 120x40 cm
  • épaisseurs de 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 et 12 cm
  • n°decertificat ACERMI : 11/128/685

treillis

  • partie courante : treillis de verre 4,5 x4,5 mm
  • partie basse : treillis renforcé (maille 4x4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm)

 

>Performances

  • CE selon ETAG n°004

isolant weber.therm ultra 22

  • masse volumique : 40 kg/m3
  • conductivité thermique : 0,023 W/m °C en 40 mm, 0,022 W/m °C de 45 mm à 120 mm suivant classement ACERMI

treillis d’armature

  • armature courante : treillis de verre 4,5 x 4,5 mm
  • armature renforcée : treillis renforcé (maille 4x4 mm ; 1 fil noir tous les 10 cm) ; résistance en traction : 500 daN/5 cm

système weber.therm XM ultra 22

  • PV de réaction au feu CSTB n°Ra 09-0475 : B-s1, dO

résistance à la dépression maximale des systèmes calés-chevillés

consulter les pages Guides de choix

 

>Documents de référence

  • ETAG n°004
  • Agrément Technique Européen (ATE)
  • Document Technique d’Application DTA
  • Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi et de mise en œuvre n°3035 V2 de juillet 2013 publié par le CSTB
  • cahier 237 publié par le CSTB (livraison 1833 de mars 1983)
  • cahier 3707 de mars 2012 Détermination de la sllicitation au vent selon les règles NV 65
  • cahier 3709 de mai 2012 : principe de liaison autour des baies - liaison avec les fenêtres
  • avis favorable du comité d'étude et de classification des matériaux et éléments de construction par rapport au danger d'incendie (CECMI) du 6 Mars 2012
  • cahier 3699 V2 de novembre 2012 : règles pour la mise en oeuvre en zones sismiques des systèmes d'ITE par enduit sur isolant

 

>Recommandations

  • après ouverture des ballots, si les panneaux paraissent bombés patienter 10 minutes. Si au bout de 10 minutes, les panneaux ne semblent pas retrouver leur planéité, contrôler cette dernière et la comparer aux tolérances indiquées sur la notice d’accompagnement des ballots. Un panneau bombé ne doit pas être appliqué, le réserver pour les coupes
  • les panneaux doivent être protégés des intempéries durant toute la durée de stockage sur le chantier ainsi que durant la mise en œuvre
  • les panneaux doivent être coupés à la scie. Ils ne peuvent pas être coupés au fil chaud
  • éviter de coller ces plaques lorsque la température risque de changer fortement pendant et après application : la rétraction des plaques peut entrainer le décollement de ces dernières
  • l’isolant ne doit jamais recouvrir un joint de dilatation. Utiliser des profilés adaptés pour les protéger et les masquer
  • ne pas obstruer les bouches de ventilation existantes
  • pour les parties enterrées et les points singuliers, se référer au Cahier des Prescriptions Techniques d’emploi
  • avant la mise en œuvre du système, il est nécessaire de vérifier, sur un support dont on ne connait pas les caractéristiques, par des essais de traction sur les fixations, que la charge admissible par cheville est satisfaisante (essais à réaliser conformément aux spécifications du cahier n°3035 V2 annexe 2 du CSTB)
  • protéger les tranches supérieures du procédé par des bavettes, couvertines..., selon les règles de l’art, pour éviter tout risque d’infiltration d’eau

 

>Infos pratiques

Calage de l’isolant :weber.therm collage
Unité de vente :sac de 25 kg (palette complète filmée de 48 sacs, soit 1200 kg)
Format de la palette :107x107 cm
Consommation :2,5 kg/m2à 3,5 kg/m2

Sous-enduit : weber.therm XM
Unité de vente :sac de 25 kg (palette complète filmée de 48 sacs, soit 1200 kg)
Format de la palette :107x107 cm
Consommation :

  • en calage : de 2,5 kg/m2à 4,5 kg/m2(variable suivant le relief du support)
  • en sous-enduit : 8 kg/m2à 9 kg/m2suivant finition à réaliser

Outillage :règle, truelle, bleu, perceuse, malaxeur électrique lent (500 tr/min), fouet inox, marteau, taloche crantée ITE 8x8x8 mm, couteau à enduire, scie égoïne, taloche inox souple, taloche plastique, scie à métaux, cisaille,weber.therm strieur
Rendement moyen :en partie courante, 20 m2/3 compagnons servis/jour
Chevillage :chevilles à frapper ou à visser
Conservation :1 an à partir de la date de fabrication, en emballage d’origine non ouvert, stocké à l’abri du gel et des fortes chaleurs