L'isolation thermique des combles par la mise en œuvre d’une laine à dérouler convient aux combles perdus non aménagés ou en attente d'aménagement, en neuf comme en rénovation. Déroulée entre solives ou sur plancher, la laine minérale IBR permet d’obtenir de très fortes résistances thermiques (jusqu'à R=10 en une seule couche) et répond aux exigences d’efficacité thermique de l’enveloppe du bâti imposées par la RT 2012. Cette solution d’isolation répond également aux prescriptions de mise en œuvre du Cahier des Prescriptions Techniques du CSTB : CPT n°3560 version 2.

La laine à dérouler IBR : une isolation performante même en monocouche

Plusieurs cas peuvent exister pour les combles perdus :

 

Combles perdus en attente d’un aménagement intérieur (construction neuve) :

 

Le plancher d’étage constitue donc une surface en contact avec une pièce froide qui nécessite d’être correctement isolée même si elle ne donne pas directement sur l’extérieur.

Isoler la toiture (rampants et plafond de comble) sans isoler le sol du comble fera entrer la surface du comble encore inhabité dans le volume à chauffer. Il est donc préférable de différer dans un premier temps l’isolation de la toitureen isolant d’abord le plancher du comble. Cela permet de réduire laconsommation d’énergiedu logement le temps où le comble reste inoccupé.

 

  • Combles perdus avec plafond suspendu :

L’isolation doit être réalisée en double couche : un premier lit de laine déroulé entre solives, puis un second lit déroulé sur les solives pour limiter le pont thermique des solives et pour compléter l’isolation de façon performante et à concurrence de larésistance thermiquevisée.

 

Plancher des combles perdus existant :

Qu’il s’agisse d’un plancher léger ou d’une dalle béton, l’isolation peut être réalisée par la pose d’une laine en rouleaux déroulée sur le sol. Lalaine IBR en 320mmest particulièrement adaptée à ce type d’isolation car elle permet d’atteindre en monocouche une résistance thermique R= 8m2.K/W, soit la résistance thermique minimale exigée pour la réalisation d’un bâtimentbasse consommation, conforme à laRT 2012. IBR existe également en 400 mm pour une résistance thermique R= 10 m2.K/W en une couche.

 

Une isolation rapide et facile à mettre en oeuvre

Conditionnée en rouleaux, l’isolation par une laine IBR est une isolation rapide et facile à mettre en œuvre. Grâce à de fortes épaisseurs permettant d’obtenir en monocouche des performances thermiques élevées, l’isolation du plancher du comble est réalisable en peu de temps. Ses rouleaux auto-déroulants à l’ouverture de l’emballage facilitent leur mise en œuvre : posés bord à bord de façon jointive

et continue, leur grande longueur couvrant rapidement l’ensemble des surfaces, ils permettent d’assurer aisément un parfait calfeutrement du comble.

A noter : la laine à dérouler IBR existe aussi en version revêtue d’un voile douceur (IBR Contact) pour plus de confort de pose.

 

Une isolation acoustique dépassant les exigences normatives

La laine de verre IBR est fibrée de manière à obtenir un matelas homogène, souple et moelleux. Ses longues fibres emprisonnant l’air de façon durable et pérenne assurent un rôle absorbant vis-à-vis des bruits venant de l’extérieur. Mise en oeuvre en forte épaisseur en sol de comble perdu, elle permettra unisolement acoustiqueperformant et supérieur aux exigences de laréglementation acoustique(NRA).


A titre d’exemple, la mise en oeuvre de rouleaux d’IBR en 200mm, posés entre entraits de fermettes sur un plafond suspendu constitué de 2 plaques de BA13 croisées et fixées sur ossature métallique, permet d’obtenir un isolement Rw de 51 dB alors que l’exigence normative en toiture, vis-à-vis des bruits provenant de l’extérieur, n’est que de 30 dB !